Le blog

Avis de Une loupiote dans la nuit sur la box “Et si le temps n’était qu’une illusion?”

Ma première box livresque ! Et si le temps n’était qu’une illusion?

Une fois n’est pas coutume, voici un article différent de mes écrits habituels. Je l’avais annoncé fin septembre et début octobre, j’ai sauté un grand pas dans ma vie de lectrice assidue et blogueuse néophyte en succombant à la tentation de la box livresque.

Depuis que j’écume les blogs et les booktubes, j’ai vu passer un nombre incalculable de petit colis mystère à thème dans lequel trône un livre et des goodies. Toutefois, je n’ai jamais été tentée car disons le clairement, c’est les livres qui m’intéressent. Ce qu’il y a autour risque fort de finir comme attrape-poussière et de tomber dans les oubliettes. Non, je ne vis pas dans un ancien château fort mais mes placards peuvent parfois y ressembler.

La question que vous vous posez certainement est : comment Escape with a Book a-t-elle réussi à me convaincre ? Rien de magique, si ce n’est la formule : autoédition. Le choix de proposer des romans qui risquent de ne jamais croiser ma route réelle ou virtuelle à fortement peser dans la balance. La deuxième raison concerne la nationalité belge de cette jeune entrepreneuse. Et oui, un peu de chauvinisme de ma part. Blague à part, soutenir les initiatives locales est l’un des mes dadas.

Trêve de bavardage introductif, rentrons dans le vif du sujet. *Roulement de tambour*

A l’ouverture de la box Et si le temps n’était qu’une illusion?, je suis tombée sur un petit mot de remerciement écrit de la main de la patronne. C’est une petite touche agréable en cette ère numérique. Ensuite, un feuillet présente l’auteur, le contenu de la boîte et l’avis de la blogueuse et entrepreneuse sur le roman. Étant donné qu’elle me l’a envoyée lors du Weekend du client, j’ai eu droit à un ballon en extra.

Les goodies sont de trois sortes : boisson, illustration et artisanat. Grande amatrice de thé, j’aime boire mon mug en dévorant les chapitres sous un pilou et le chat qui ronronne. Souvent, mes goûts changent avec les saisons. Au printemps, je suis plus thé vert et en hiver thé noir. Deux sachets Yogi Tea vont accompagner ma lecture. Les saveurs sont Choco et Ginger Lemon. Je connais la marque mais je n’ai pas encore tenté ces mélanges. Et là, une question me taraude. Qu’est-ce qui a présidé aux choix de ces essences pour accompagner la box? Leur variété vont-elle de pair avec l’intrigue du livre ou est-ce le hasard ? Ce serait amusant d’associer un thé avec un récit.

Ensuite, j’ai découvert deux portraits des personnages du roman. Elles sont réalisées par la sœur jumelle de la romancière, Céline P.

Enfin, le dernier accessoire accompagnant le secret livresque est un bracelet réalisé par notre jeune indépendante. Les couleurs siéent à ravir avec la couverture du roman et le médaillon rappelle le thème de la box.

Levons le rideau sur l’objet tant attendu et qui est le centre de cette aventure : Une couverture bleutée nuit, avec un encadrement doré et un titre accrocheur, j’ai nommé La voleuse des toits de Laure Dargelos. Un magnifique signet reprenant la jaquette l’accompagne.

En lisant le résumé, j’ai réalisé que l’univers de ce roman young adulte fantastique est mon pire cauchemar. Une civilisation où l’art, la littérature et la musique sont interdits ! Les trois piliers de ma vie, le quatrième étant les chats ! Autant dire que je suis attirée par le synopsis : révolte et liberté d’expression mêlées.

 

L’article de Une loupiote dans la nuit: https://uneloupiotedanslanuit.wordpress.com/2019/10/28/ma-premiere-box-livresque-et-si-le-temps-netait-quune-illusion/#jp-carousel-455

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *