Le blog

Chronique de Escape With a Book sur La voleuse des toits, le livre de la box n°3.

La voleuse des toits de Laure Dargelos.

“Véritables piliers de la société, les règles écarlates ont prohibé toutes formes d’expression : l’art, la littérature et la musique n’existent plus. Chaque jour, la milice multiplie les exécutions pour asseoir l’autorité du régime.
Demoiselle respectable le jour et voleuse la nuit, Éléonore Herrenstein s’élève contre l’ordre établi. Elle qui espère rejoindre la rébellion et renverser le gouvernement, la voilà brusquement fiancée à l’un des hommes les plus puissants du royaume. Qui est donc Élias d’Aubrey, cet être impénétrable qui semble viser le pouvoir absolu ? Et pour quelles sombres raisons sa famille dissimule-t-elle une mystérieuse toile, peinte un demi-siècle plus tôt ?
Éléonore ignore encore que sa quête l’entraînera bien plus loin qu’elle ne l’imagine.
Dans un voyage au-delà du possible…”

Attention, ceci est une alerte à l’énorme coup de cœur !

Au moment où j’écris cette chronique, cela fait déjà plusieurs mois que j’ai lu ce bouquin, mais je n’ai pas pour autant oublié à quel point j’ai adoré cette lecture. En effet, comme dit plus haut, La voleuse des toits est un gros (pour ne pas dire ÉNORME) coup de cœur. Pour être sincère, il est inscrit dans mon top 5 de livres favoris, et il est mon plus gros coup de cœur du côté auto-édition. J’ai, à vrai dire, tout aimé dans ce livre. Premièrement, je suis une grande fan de fantasy. Mais pas la fantasy réduite aux vampires et aux loups-garous, non, ce que j’aime c’est la fantasy où l’auteur va créer un monde de A à Z et savoir m’y transporter. C’est totalement ce qu’il s’est passé ici. Par ailleurs, j’ai beaucoup apprécié les personnages. Je me suis évidemment sentie très proche de Éléonore, notamment parce qu’on est proche au niveau des âges, mais aussi parce que nos caractères sont semblables. Ce qui m’a surtout impressionnée avec ce livre, c’est que, comme je l’ai déjà dit, le monde est totalement imaginaire et en 670 pages (sacré pavé), je n’ai relevé aucune incohérence, malgré la structure complexe de l’histoire avec diverses voyages dans le temps. Tout fonctionne parfaitement, je n’arrivais pas à lâcher ma lecture tellement j’avais hâte de savoir ce qu’il se passait ensuite… BREF, j’ai tout aimé. Je ne peux que vous conseiller de le lire, tout particulièrement si vous aimez la fantasy parce que c’est vraiment un bouquin qui vaut le coup. En plus, la couverture est incroyablement belle!

Lisez-le, lisez-le, lisez-le !

Vous pouvez retrouver le livre de Laure Dargelos dans la box “Et si le temps n’était qu’une illusion?“, mais également sur la librairie Jeunes Pousses ou sur Amazon !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *