Le blog

Interview de Brian Merrant par Escape With a Book (box n°1)

Après vous avoir parlé de l’excellent roman Espoir, sors-moi du noir, je me demandais de vous livrer une petite interview de son auteur Brian Merrant. J’espère que vous allez aimé la lire autant que j’ai aimé la faire ! 🙂

1) La question obligatoire par laquelle tout le monde passe : qu’est-ce qui vous a donné l’envie et/ou le besoin d’écrire et donc, par la suite, de devenir écrivain?

Héhé la question qui tue :p. Ça va sûrement être une réponse un peu bateau, mais : c’est lire ! Découvrir les histoires des autres, et en grandissant comprendre que ça avait bien été écrit par quelqu’un… Donc d’abord lire, pour éveiller l’intérêt aux livres, et puis ensuite pourquoi se mettre à écrire… J’ai un caractère plutôt lunaire et silencieux ce qui fait que j’ai aimé trouver dans l’écriture, la possibilité de “parler sans être interrompu”. Après, diverses expériences pro et perso qui m’ont amené à ressentir ce besoin d’exprimer des ressentis, des idées… C’est donc en premier lieu un besoin purement égoïste sans arrière-pensée particulière mais de fil en aiguille… Voilà où ça mène ^^

2) Que lisais-tu quand tu étais enfant/adolescent et qui t’a en partie donné envie de continuer à lire?

Alors mes lectures de quand j’étais petit  La série des Chair de poule !  Et puis il y avait aussi un magazine “Les Aventuriers” c’était génial, avec des dossiers, une grande histoire, plein d’infos… Ensuite ça a été Le Seigneur des Anneaux directement après avoir vu le premier film, mais le vrai “coup de foudre” c’était Ça de Stephen King… Voilà, je dirais que les œuvres de Tolkien et de Maître King sont celles qui m’ont donné envie de continuer à lire 

3) Si tu étais un personnage célèbre de livres lequel ça serait et pourquoi?

Pfiou alors ça c’est compliqué… Un personnage célèbre… Je me suis jamais retrouvé dans un personnage de livre, ni envieux de leurs situations… C’est plutôt les univers, les atmosphères qui me plaisaient… Alors je te dirais soit dans un roman de Tolkien ou d’Asimov pour les possibilités infinies de voyages et de découvertes, le plaisir d’évoluer dans un monde futuriste où on serait capable de voyager de planète en planète… ou, pour Tolkien, d’explorer la Terre du Milieu et d’étudier les différentes races qui la composent…
Donc pour répondre quand-même à ta question, pas de personnage en particulier mais un rôle de voyageur-explorateur ça me plairait bien !

4) Plutôt pour ou contre les adaptations cinématographiques? Pourquoi?

Alors spontanément j’aurais dit contre parce qu’en général une adaptation n’est pas fidèle au livre dans son intégralité (et parfois ça ne prend que quelques points du roman mais raconte une toute autre histoire), mais en fait… Plutôt pour ! Parce que ça peut inciter à lire le livre, de découvrir les autres titres de l’auteur… Disons que ça peut être un premier pas dans la lecture 

5) Plutôt livre papier ou numérique? Pourquoi?

Ah papier direct ! Pas d’hésitation ! Parce que confort de lecture, plaisir d’avoir “l’objet livre”… Et puis parce que je suis un vieux réac’ imbuvable et que le progrès c’est le mal !  Non je plaisante bien sûr… Le papier, parce que le papier c’est la vie… Même si c’est tout plein d’arbres coupés pour notre bon plaisir égoïste.

6) Et quand tu écris, c’est plutôt sur papier ou à l’ordinateur?

Mais pour écrire en revanche c’est 95% sur ordinateur, j’ai bien un petit carnet pour prendre des notes de temps à autre mais c’est pas très pratique… et je ne l’utilise pas tant que ça finalement.

7) Que penses-tu du mythe de l’écrivain solitaire et qui a vécu au moins un gros drame, un peu comme dans ton roman, espoir sors-moi du noir?

Bonne question ! Ça doit exister… enfin ça a existé c’est sûr, par exemple Victor Hugo dont la mort de sa fille Léopoldine (il me semble) lui a inspiré des poèmes extraordinaires et a marqué sa vie… Là c’est le seul exemple qui me vient en tête, mais c’est certain qu’un auteur qui a vécu un drame peut un jour ou l’autre le faire apparaître dans un de ses textes…

8) Un conseil à donner aux gens qui souhaitent devenir écrivain?

Ne pas avoir peur de se lancer ni des critiques parce qu’il y en aura toujours… Avoir une idée de ce qu’on souhaite dire et prendre les bons conseils quand ceux-ci peuvent aider… Ne jamais rechigner à se corriger et couper dans le texte ce qui est superflu, même si ça fait mal au cœur… Ce qui est important aussi je crois c’est de s’amuser en faisant ce qu’on fait, y prendre du plaisir… Et surtout, le plus important peut-être, être sincère dans son travail et savoir rester humble ! Parce qu’on apprend tout le temps, tous les jours et de tout le monde.

9) Des projets pour l’avenir ?

Des projets oui quelques uns ! La suite de Espoir qui est pas mal avancée mais en pause pour prendre le temps plus tard de faire les recherches nécessaires, en ce moment finalisation d’un roman “fantasy” et travail sur sa suite… Petite info en avant-première en quelque sorte.

10 ) Et pour finir, un mot pour tous tes lecteurs ?

Un mot pour finir, si ça doit être un seul mot ce sera merci… Parce que je me suis lancé dans cette aventure un peu par hasard et sans attendre quoi que ce soit, et grâce aux lecteurs ce roman a continué à vivre et à grandir, alors… Je dois énormément aux lecteurs qui m’ont fait le plaisir (et la surprise) de me lire, et de soutenir ce texte… Voilà, un grand merci tout simplement… Et j’espère que les autres romans à venir leur plairont autant ! 

Merci à beaucoup à Brian Merrant pour ses réponses où  j’ai pas pu remarquer pas mal de ressemblances avec moi… !

 

Si cette interview vous a donné envie de découvrir la plume de Brian Merrant alors foncez ! Il a écrit plusieurs romans, tous aussi intéressants les uns que les autres ! Notre petit “chouchou”, Espoir sors-moi du noir, est disponible dans la box “la malle aux histoires”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *